US: +1 (707) 877-4321 FR: +33 977-198-888

English Français Deutsch Italiano Español Русский 中国 Português 日本

FAVORITES MY CART

August Macke – un vrai «Monsieur couleur»

FREE Shipping. FREE Returns All the time. See details.

August Macke – un vrai «Monsieur couleur»

Une œuvre d'art est une parabole, c'est la pensée de l'homme, une idée personnelle d'un artiste, une chanson sur la beauté des choses: une œuvre d'art est l'expression noble et particulière de l'homme qui est capable de plus que de dire simplement: «N'est-ce pas magnifique?». August Macke

Franz Marc appelait son ami August Macke «Monsieur Couleur», tant celui-ci n’était qu’émotions en couleurs. Mais bref, infiniment bref, fut son passage terrestre. Sorte de Rimbaud de l’expressionnisme, il laisse pourtant une peinture certes encore en devenir, mais déjà d’une grande profondeur et totalement unique.

Il était la face lumineuse de l’expressionnisme allemand, alliant formes et couleurs dans une recherche sereine d’harmonie. Il n’était pas enfermé dans le nationalisme étroit d’une école allemande comme les peintres de Die Brücke, mais voulait aller à l’universel avec une grande ouverture d’esprit, et pourtant il est parti fleur au fusil se faire tuer dans les tranchées, pour lutter contre la France, alors que les peintres français comme Delaunay, Manet étaient son bréviaire, mais il croyait à une sorte de «purification» de la société par la guerre, il aspirait à une apocalypse bienfaitrice.

Ce jeune homme, éternellement jeune homme, n’avait pas trop d’inquiétudes sous-jacentes, ni une vision pessimiste du monde; il semblait avoir «une vision du paradis», et ses personnages se promènent à Berlin dans des parcs pleins de soleil et de couleurs: tout est calme, luxe et volupté.

Sans doute pressé par le sablier du destin, il traverse à toute allure toutes les étapes de la vie d’un peintre. En moins de six années de travail forcené, il dévore et assimile les influences les plus diverses: l’impressionnisme, le futurisme, le cubisme et l’expressionnisme. Et de toutes ces fleurs il fait son miel unique.

Peintre voyant, fiévreux, August Macke aura parcouru toutes les tendances picturales de son temps, en les magnifiant toutes. 

Comme le disait Kirchner, il voulait mettre en avant «le besoin pur et naïf de réunir harmonieusement l’art et la vie.»

Brève fut sa vie, brève fut sa carrière artistique, et pourtant au bord de l’abstraction, il avait trouvé son style et son amour de la lumière pourra éclater une dernière fois dans ses 38 aquarelles et ses 110 dessins, du court voyage à Tunis au printemps 1914. 

La couleur, la couleur pure, fut sa quête, sa recherche de l’azur, son illumination:
«J'ai mis maintenant tout mon salut dans la recherche de la couleur pure».

La couleur et lui ne feront plus qu’un. 
Il était devenu «Monsieur Couleur».

Si vous aimez son oeuvre, suivez ce lien pour admirer ses tableaux – http://bit.ly/1Pkk7BW

Documents published recently

History of "The Last Supper" Painting

The Last Supper painting is a masterpiece by the legendary artist Leonardo da Vinci. The actual painting was made on hard plaster, which has been restored several times.


Vienna Exhibition Explores the Female Muses of Klimt, Schiele and Kokoschka

"The Women of Klimt, Schiele and Kokoschka" exhibition explores the numerous and almost obsessive depictions of women painted by Gustav Klimt, Egon Schiele, and Oskar Kokoschka. It opened at the Belvedere Palace & Museum in Vienna and is on view from October 22 to February 28.


5 famous artists rejected during their lifetime.

While many are familiar with the term “starving artist,” this stereotype of impoverished artists struggling to get by has been sadly true throughout much of history. Fine art painters in particular are infamous for leading poverty and grief-stricken lives.


Dorotheum previews modern and contemporary sales, featuring Richter, Zero Group

Whether you’re buying art in the interest of investment, collecting, or interior decorating, minimalist pieces have a rare appeal. Steering away from the figurative work that defined previous periods in art history, post-1945 Italian, German, and Austrian pieces grapple with the metaphysical.


Alberto Giacometti at National Portrait Gallery, London

In his Fifties and Sixties heyday, Alberto Giacometti was seen as a sculptor who did portraits on the side. Nowadays, that position is reversed. The Swiss-born sculptor’s spindly bronze figures, once considered among the defining images of modern art, are barely looked at, while interest in his haunted, hollow-eyed paintings of people is rising all the time.


Van Gogh's "Starry night" creation

“Starry Night” by Vincent van Gogh has risen to the peak of artistic achievements, it is one of the most well-known images in modern culture. Van Gogh painted “Starry Night” while in the Saint-Paul-de-Mausole asylum near Saint-Rémy-de-Provence at the age of 36. In one of letters to his brother Theo, he wrote "This morning I saw the country from my window a long time before sunrise, with nothing but the morning star, which looked very big."


The most romantic painting ever?

Nowadays, Gustav Klimt’s “The Kiss” stands among the most romantic artworks ever painted in the world. However, it hasn’t always been so.